Soutenez l'association... Découvrez le matériel OMLET
Suppression de la vente des oeufs code 3 (poules en cage)

Bonne nouvelle en France

Le temps des poules en cage pourrait bientôt être révolu en France. En janvier 2017, le groupe de grande distribution Les Mousquetaires (Intermarché, Netto, etc.) s’est engagé à cesser de vendre des œufs de gallinacés élevés en batterie d’ici à 2020 sous sa marque propre et d’ici à 2025 pour l’ensemble des fournisseurs de ses rayons. L’enseigne suit ainsi un mouvement sans précédent qui touche l’ensemble de l’industrie alimentaire : depuis quelques mois, les supermarchés, mais aussi la restauration collective, l’hôtellerie et les fabricants bannissent, à tour de rôle, ces coquilles associées à une souffrance animale dont l’opinion publique ne veut plus.

En mai 2016, une vidéo de l’association de protection animale L214 suscitait une vague d’indignation et d’écœurement. Filmées en caméra cachée au GAEC du Perrat, une exploitation de 200.000 poules pondeuses de l’Ain, les images montraient des animaux qui se bousculaient dans des cages exiguës surplombant à peine des amas de fientes. Des asticots proliféraient au sol, des poux grouillaient sur les œufs et des cadavres en décomposition gisaient au milieu des autres gallinacées déplumées. Les ministres de l’agriculture et de l’environnement avaient alors annoncé la fermeture de l’établissement. La grande distribution, dont Intermarché, avait arrêté de s’y fournir.

Et chez nous ?

Bien que certaines fraudes existent au niveau du marquage des codes sur les œufs, il faut bien reconnaître qu’officiellement, il devient difficile de trouver des œufs de batterie en vente dans les grandes surfaces de notre territoire. La majorité des œufs de batterie produits en Belgique sont destinés à l’exportation ou à l’industrie qui continue d’utiliser ces œufs de manière intensive dans les préparations.

Ainsi, notre asbl va mener des opérations visant certaines enseignes qui continuent d’utiliser des œufs de batterie dans leurs préparations alors qu’il est tout à fait possible de s’en passer. L’exemple de Colruyt et Lidl est éloquent : ces enseignes qui ont la réputation d’être parmi les moins chères de Belgique utilisent des œufs de poules élevées au sol pour leurs préparations ou leurs marques propres. A contrario, Delhaize, qui bénéficie d’une réputation d’enseigne plus haut de gamme, continue l’utilisation d’œufs de batterie (code 3).

L’année 2017 sera marquée par des actions organisées par notre asbl afin de lutter contre les enseignes qui se moquent de la souffrance animale qu’elles créent en continuant l’utilisation d’œufs de code 3. Nous auront besoin de vous pour nous aider dans cette communication qui s’annonce ardue.

Mise à jour 25/01/2018 : il semblerait que Gaia ait obtenu de l’enseigne Delhaize qu’elle n’utilise plus d’œuf de batterie dans ses préparations à partir de 2020. Bravo Gaia et Delhaize.

JADS Development 2022 - www.jads.be | Sitemap