L'histoire de Didi... Découvrez le sauvetage
Grippe aviaire

Symptômes et évolution de la maladie

L'influenza aviaire ou peste aviaire est une maladie virale très contagieuse, à laquelle probablement toutes les espèces avicoles sont sensibles. La maladie a, en tout cas, été constatée chez différentes espèces de volaille (canard, oie, poule, dinde, faisan, pintade, caille et perdrix). Certaines de ces espèces montrent des symptômes clairs (dinde). Chez d'autres, il est difficile d'observer une contamination (canard et autres oiseaux aquatiques). La nature des symptômes et l'évolution de la maladie dépendent du caractère pathogène de la souche virale, de l'âge de l'animal concerné, de l'environnement et d'autres infections éventuelles. Les symptômes caractéristiques sont:
problèmes respiratoires, sinusite, yeux larmoyants, tête gonflée avec crête et caroncule cyanosées,
diminution de la ponte,
dépression, perte d'appétit,
mortalité.

La mortalité peut varier de 3% (quand il s'agit d'une souche virale faiblement pathogène) à 100% (quand c'est une souche hautement pathogène).

Pour l'influenza aviaire on retient une période à risque de 30 jours. La période à risque est la période qui s'écoule entre le moment où le virus entre dans l'exploitation et l'apparition des symptômes.

Transmission

La contamination de la volaille peut se faire par le biais de contacts directs avec des animaux malades, ou par exposition à du matériel contaminé, comme du fumier ou des caisses sales. Une contamination peut aussi se propager via l'air, sur des distances relativement courtes. Les oiseaux aquatiques sont souvent porteurs du virus, sans qu'ils soient visiblement malades. Le fumier de ces animaux peut être introduit dans l'étable de façon inaperçue (via des chaussures sales par exemple) et ainsi produire une contamination de la volaille.







Nos conseils pour éviter toute propagation à votre poulailler

1°) Pas de panique, le virus n’est pas transmissible à l’homme, les œufs peuvent être consommés.
2°) Respecter la consigne de l’ AFSCA : les poules doivent être confinées dans le poulailler ou disposer d’un enclos protégé par un filet. Attention toutefois, le filet n’est pas une garantie contre les petits oiseaux qui peuvent être porteurs du virus ou les déjections des oiseaux infectés qui pourraient passer au travers des mailles. Le confinement peut durer quelques jours ou quelques mois, il faut donc attendre la levée de celui-ci par l’afsca.
3°) Jamais de nourriture ou d’eau à l’extérieur.
4°)Seuls les propriétaires des poules peuvent se rendre dans le poulailler. Le virus peut se transmettre via les semelles des chaussures. Pensez à garder vos bottes uniquement pour vous rendre dans votre poulailler ou placez un pédiluve avec du désinfectant.
5°) Les rhumes ou le Coryza sont monnaie courante, ne confondez pas ces maladies qui sont différentes de la grippe aviaire. En cas de doute, contactez nous pour obtenir un conseil ou contactez votre vétérinaire.
6°) Séparez les palmipèdes de vos poules.
Conseil d’hygiène à appliquer toute l’année mais encore plus drastiquement en période de grippe aviaire :
Videz, nettoyez et désinfectez le poulailler une fois par semaine.
Balayez les extérieurs de votre poulailler sur 2 à 3 mètres chaque semaine.

JADS Development 2022 - www.jads.be | Sitemap